Partager
Contact
Descendre
Catégories
//3 méthodes pour faire du growth hacking sur Facebook

3 méthodes pour faire du growth hacking sur Facebook

Nosyweb Digital vous propose de vous accompagner pour la maintenance de votre site Web. Pas encore convaincu ?

Alors profitez de nos 30 jours d’essai.

Les growth hackers ne sont pas légion dans les entreprises et les start-ups, d’ailleurs leurs profils ne sont pas des plus faciles à cerner. Pourtant, l’histoire nous aura appris que faire du growth hacking représente un grand avantage, notamment dans les secteurs les plus concurrentiels. En effet, si le réseau social Facebook est devenu un géant du web, c’est surtout grâce au growth hacking. C’est probablement pour cette raison que les réseaux sociaux et le growth hacking ont toujours fait bon ménage.

Aujourd’hui, les start-up et les entreprises les plus ambitieuses sont de plus en plus nombreuses à s’essayer au « piratage de croissance » afin de se développer, se démarquer de la concurrence et manger à la même table que les leaders du marché le plus rapidement possible. Si vous aussi vous aspirez à devenir rapidement une enseigne dominante dans votre secteur d’activité, cela doit également passer par votre stratégie social média. Découvrez alors comment faire du growth hacking sur Facebook.

L’un de ses principes fondateurs du growth hack consiste à trouver des astuces et des idées parfois novatrices pour attirer et gagner en visibilité, sans forcément investir dans une offre payante. Pourtant, Facebook a retravaillé son algorithme pour diminuer le succès organique des publications gratuites. Cela dans le but d’orienter ses usagers professionnels vers Facebook Ads et les services moyennant finance. Rien d’étonnant puisque tout comme vous, Facebook est une entreprise dont le principal objectif est de faire du profit.

Cela étant dit, il existe plusieurs méthodes de growth hacking pour Facebook, permettant aux petits budgets de résister à cette pression et de contourner ce que le réseau social essaye de nous imposer.

Méthode  : Growth hacking Facebook basé sur le ciblage d’audience préféré

Le ciblage d’audience préférée est une option permettant de cibler une audience précise pour ses publications. Cela se base généralement sur les données socio-démographiques. Facebook a mis en place le ciblage d’audience privilégié en 2015. Grâce à cette fonctionnalité gratuite, il est possible d’optimiser la portée et l’audience des publications organiques pour les marketeurs. En exploitant au maximum cette fonctionnalité, vous pouvez donc publier en ciblant votre audience de manière plus spécifique, comme on le fait sur Facebook Ads mais en contournant le système. Certes les choix sont limités mais cela permet de mieux viser.

Si vous devez publier un contenu destiné à la gent féminine, par exemple, vous pouvez faire en sorte que seules les femmes la voient. Il vous suffira d’activer la fonction « ciblage d’audience préférée ». Voici les étapes à suivre pour le faire :

  • Ouvrez votre page Facebook et cliquez sur « Paramètres »
  • Sélectionnez la catégorie « Général »
  • Activez « Audience de flux d’actualités et visibilité des publications »
  • Enregistrez les modifications

À la prochaine publication, vous remarquerez les options de ciblage d’audience. Vous pouvez dès lors optimiser les paramètres d’audience. L’onglet « Restriction d’audience » vous permet de limiter le nombre de personnes qui verront votre publication en paramétrant les données démographiques. Cela permettra de cibler les personnes les plus susceptibles de s’engager.

Seul hic, il faudra refaire la même manipulation à chaque publication. Avant il était possible de paramétrer une seule fois la page, ce qui est plus pratique pour les pages qui s’adressent à un seul et unique buyer personae mais Facebook a récemment supprimé cette option.

Tout porte à croire que Facebook limitera de plus en plus la portée organique de nos publications pour vendre davantage d’offres payantes. En centrant dès aujourd’hui vos messages sur les bonnes cibles, vous serez en mesure de garder une bonne portée grâce à cette pratique de growth hacking Facebook.

Astuce 1 : La qualité au détriment de la quantité du contenu

Certains marketeurs s’accrochent à l’idée qu’il faut animer au maximum une page pour entretenir l’intérêt des fans et des clients potentiels. Ces derniers publient au moins 4 fois par jour, quitte à lancer des sujets moins attrayants et peu engageants.

C’était peut-être valable il y a quelques années mais il faut garder en tête que l’algorithme du réseau social évolue. La seconde astuce growth hacking Facebook que nous souhaitons vous partager est basée sur le fait qu’en publiant moins fréquemment, on améliore la portée de ses publications.

En effet, les experts ont vérifié qu’on obtient de bien meilleurs résultats en publiant de meilleurs messages et ne les espaçant dans le temps. Des entreprises ayant pour habitude de publier plus de 4 fois par jour ont compris que la quantité n’apportait pas grand-chose et ont commencé à ne partager que deux voire un seul post par jour. Ces entreprises ont engrangé un taux d’audience plus important. Leurs taux d’engagements ont également doublé.

Astuce 2 : Inviter pour attirer

Savez-vous qu’inviter directement les personnes susceptibles de s’engager permet de booster rapidement et efficacement votre taux de conversion ? En y consacrant environ 10 minutes par jour, vous pouvez attirer des centaines, voire des milliers de personnes par jour !

Comment retrouver ces nouvelles personnes qui sont susceptibles de s’intéresser à vos produits et service ? C’est tout simple. En fait, il suffit de repérer les personnes qui ne sont pas encore fans ou abonnées à votre page mais qui ont manifesté leur intérêt en réagissant à vos publications. Selon les experts, cette méthode de growth hacking sur Facebook permet d’augmenter de 15 à 20 % votre taux de conversion.

Pour réaliser cette astuce, voici les étapes à suivre :

  • Ouvrez votre page Facebook
  • Cliquez sur le nombre de réactions (juste au-dessus bouton « j’aime ») de votre dernier post
  • Vous obtenez alors la liste de toutes les personnes qui ont réagi à cette publication. Les personnes étrangères à votre page sont facilement reconnaissables grâce au bouton « Inviter » qui s’affiche sur la même ligne que leurs noms, cliquez sur ces boutons pour les inviter à suivre votre page.
  • Cliquez sur un maximum de boutons « Inviter » pour développer votre communauté et en attirant de nouvelles personnes.
  • Faites de même avec toutes les publications récentes.

Vous ne risquez pas de spammer vos cibles puisque vous ne pourrez pas envoyer de nouvelles demandes à ceux qui ont déjà fait l’objet d’une invitation mais qui n’ont pas encore accepté.

Même si à la base le growth hacking s’adressait principalement aux petites entreprises aux budgets limités, les grandes entreprises y vont également de leurs « bidouillages ». D’ailleurs, il y a fort à parier que dans les locaux de Facebook, des growth hackeurs chevronnés continuent de cogiter et de spéculer sur de nouvelles pratiques pour repousser les limites de l’outil. En effet, le growth hacking n’a pas de frontière et n’est pas réservé aux nouvelles enseignes. Les entreprises en place depuis un bon moment et celles qui ont pour habitude de solliciter Facebook Ads ont également intérêt à le pratiquer pour évoluer et pérenniser leurs activités. Voici 2 astuces pour faire du growth hacking avec Facebook Ads.

Astuce 1 : Rechercher les bons micros personas pour un produit

Si vous utilisez Facebook Ads pour mieux vendre un produit, il faut concentrer votre investissement sur les bonnes cibles, celles qui sont susceptibles d’acheter. Pour cela, vous devez d’abord déterminer vos personas mais il ne faut se contenter de faire des personas classiques. Vous devez avoir des micro-personas en mettant en place une arborescence.

Par exemple, vous devez déterminer en premier lieu si le produit s’adresse aux femmes ou aux hommes. Facebook permet de réaliser rapidement une simulation pour valider vos hypothèses. Ensuite, déterminez la tranche d’âge, la localité et ainsi de suite. Il existe plusieurs outils permettant d’exporter vos données et les résultats de vos tests sur votre CMS et/ou au format CSV.

En recueillant des données très précises, vous pourrez adapter votre discours et vos contenus en fonction de votre clientèle cible.

Astuce 2 : Utiliser les raccourcisseurs de lien

De bit.ly à PixelMe.me, les outils permettant de raccourcir les liens sont également nombreux sur le web. Ces outils permettent de « ranger » très simplement le pixel Facebook dans un URL. Lorsque vous partagez le contenu de votre site web sur les réseaux sociaux, le pixel ne sera pas visible mais les visiteurs qui cliqueront dessus seront ajoutés sur votre compte Facebook Ads pour votre ciblage. Ce Facebook growth hack vous fera gagner beaucoup de temps lorsqu’il faut retargeter.

En tout cas, malgré la grande polyvalence des outils que vous dénicherez sur le web, évitez d’abuser des fonctionnalités comme les likes, les partages et les invitations automatisées. En effet, Facebook reconnaît facilement ce type de hack et vous risquez de perdre votre compte.

Toutes ces méthodes de growth hack pour Facebook et Facebook Ads doivent être accompagnées d’une bonne stratégie de référencement et de contenu. Ces deux éléments sont la base du succès sur le web, quels que soient les changements dont font l’objet les algorithmes au fil du temps. NosyWeb Digital propose la création de contenus textuels et multimédias dans le cadre de son offre de maintenance web tout-en-un appelé Pack COLLABORATEUR.

  • 609 views
  • 0 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact
Close
Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial